MiCAËL LÜSSI

Incontournable de la scène bossa nova et samba depuis plus de 16 ans, l’auteur-compositeur-arrangeur propose son répertoire de rythmes entraînants et de textes subtils chantés en portugais, français et anglais.

L’ex-chanteur/guitariste de Bet.e et de Viva Nova présente actuellement quatre différents spectacles, en formation solo et jusqu’à sept musiciens, parfois avec danseurs et capoeiristes :

  • Sambossa

  • Hommage à A. C. Jobim

  • JOBIMotion

  • Carnaval de Rio

​​

Micaël Lüssi finalise actuellement un nouvel album qui sera lancé prochainement.

 

Louangé par le public et la presse avec de nombreux spectacles à travers le Canada, au Brésil, en Suisse, en France, au Mexique, en Autriche et en Espagne, Micaël Lüssi présente « des spectacles où la complicité, la virtuosité et la joie de vivre des artistes nous transportent sous le soleil du Brésil. »

SACHA DAOUD

Batteur et percussionniste de grand charisme, Sacha Daoud a commencé sa formation musicale à l’âge de neuf ans par l’étude de la guitare classique. Adolescent, son intérêt se tourne vers la batterie et la percussion et il choisit de poursuivre une formation en interprétation au Cégep de St-Laurent et plus tard au sein des facultés de musique de l’Université McGill et de l’Université de Montréal. Ses années d’études sont entrecoupées de voyages au Brésil, en Syrie et à Cuba, où il étudie auprès de divers maîtres percussionnistes et batteurs, notamment Santiago Resther, Serginho Silva, Changuito et Nenê. Durant sa carrière, Sacha accompagne de nombreux artistes et groupes dont Paulo Ramos, Bïa, Bandidas, Daby Touré, Filo Machado, West Trainz, Jay Atwill, Ariane Moffatt, Luck Mervil, Stephanie Lapointe, le Montréal Jazz Big Band, Marianne Trudel et Monica Freire entres autres. En 2006-07, Gaia, le groupe de Sacha fait partie du spectacle Délirium du Cirque du Soleil en tant que house band. Dès son retour au bercail en 2007, il devient membre du groupe Chic Gamine, lauréat d’un prix Juno en 2009 et Révélation d’Espace Musique 2009-10. En 2017, suite à quatre albums et dix ans de tournées en Amérique du nord et à l’international, le groupe décide de suspendre ses activités. Depuis, la réalisation, l’enregistrement, le mixage ainsi que la composition de musique à l’image prennent davantage d’espace dans ses activités professionnelles. Habile communicateur et pédagogue naturel, Sacha est souvent appelé à partager ses connaissances dans le cadre de cours privés, d’ateliers et de conférences sur les rythmes et musiques du Brésil.

DAN GIGON

Dan Gigon est bassiste professionnel depuis 1983.

Il a travaillé entre autres avec Paulo Ramos, Monica Freire, Arianne Moffat, Michel Cusson, Karen Young, Luc Boivin,  Lilison de Kinara, Geneviève Paris, Montréal Jazz Bigband, Jean-Pierre Zanella, Bïa, Pierre Flynn, Yvan Belleau «mix cités», Mamselle Ruiz, Bandidas, etc…

Dan a aussi enregistré des disques ou fait des shows avec les artistes Brésiliens Margareth Menezes, Celso Fonseca, Luiz Brasil, Liminha, Rodrigo Maranhao, Joyce Moreno, Marcus Vale, Mart’nalia, ainsi qu’avec la chanteuse mexicaine Tonana.

Il s’est produit lors de nombreuses tournées au Canada et aux Etats-Unis, en Amérique du sud, en Europe et en Asie.

Participations à des festivals internationaux :

Festival de Jazz de Montréal, Festival d'Été de Québec, Francofolies de Montréal, Festijazz Rimouski, Nuits d'Afrique (Montréal), Francos (Ottawa), Festivals de Jazz WestCan (Toronto, London, Winnipeg, Edmonton, Calgary, Sakatoon, Vancouver, Victoria), Festival de Jazz de Montreux (Suisse), Festival de Nyon (Suisse), Jak Jazz Jakarta (Indonésie), Seejazz Festival Helsinki (Finlande), Festival de la Chanson Spa (Belgique), Pékin Jazz Festival (Chine), Heidelberg Jazz Tage (Allemagne), Sfinks Festival Antwerpen (Belgique), Festival del Golfo Ile d’Elbe (Italie), World Beat Festival des Açores (Portugal), Aguas Calientes (Mexique), etc...

Dan Gigon a enregistré des disques à Montréal, Los Angeles, Tokyo, Rio de Janeiro et Salvador de Bahia (Brésil), en Suisse, ainsi qu’à Florence (Italie).

Dan enseigne la basse électrique au Cégèp St-Laurent, et est actuellement en tournée au Québec (2017-2018) avec le groupe Bandidas, formé de Bia, Mamselle Ruiz, Sheila Hannigan et Sacha Daoud.

ARDEN ARAPYAN

Arden Arapyan est né à Montréal, au Canada, dans une famille d’origine arménienne. Au courant de sa vie, Arden a été influencé par de nombreux styles de musique. Depuis sa jeunesse, il a expérimenté avec plusieurs styles et instruments, comme le clavier, la guitare et la basse électrique, et a bientôt commencé ses études formelles en piano classique. À peine au début de l’adolescence, Arden travaillait déjà comme musicien pigiste dans de nombreux contextes.


Arden continue ses études dans le programme de musique du Collège Vanier, où il change sa spécialisation pour le jazz. Cela lui permet de renforcer ses connaissances d’harmonie avancée et d’improvisation. À Vanier, il étudie en piano jazz avec Eric Harding, ainsi qu’en composition et arrangement avec Christopher Smith. Plus récemment, il a été diplômé de la prestigieuse faculté de musique de l’Université de Montréal avec un baccalauréat en Interpretation Jazz. À l’université, il poursuit ses études de piano jazz avec Luc Beaugrand et Pierre Leduc, et devient le pianiste du Big Band de l’Université, sous la direction de Ron DiLauro.


Arden travaille régulièrement au sein de plusieurs formations musicales oeuvrant dans divers styles. Il est autant à l’aise comme pianiste et claviériste dans des ensembles de jazz et des orchestres de salsa comme le Montreal Jazz Big Band, La Gran Orquesta Cubana de Montreal, Sandra and the Latin Groove, Quintero, le Lo-Fi Octet, Les Moonlight Girls, Cuban Connection, Orquesta Ritmo Caribeño, entre autres, et a eu le privilège de pouvoir collaborer, comme pianiste, claviériste et guitariste, avec un grand nombre d'artistes prééminents tels que les jazzmen légendaires canadiens Michel Donato et Oliver Jones, des musiciens de renommée mondiale tels que le percussionniste Giovanni Hidalgo, Horacio "El Negro" Hernández, Mike Mangini (Dream Theater), Dennis Chambers, Karl Perazzo et Raul Rekow (Santana), comme avec des stars latino-américains de la salsa, nominés de prix Grammy, Eddie Santiago et Tony Vega, qui a été auparavant le chanteur soliste de l'orchestre de grande
renommée du percussionniste Tito Puente. Sa musicalité a aussi mérité d'être sollicité par des pionniers de la musique populaire arménienne comme Paul Baghdadlian, Harout Pamboukjian, Adiss Harmandian et Marten Yorgantz, ainsi qu’avec le célèbre auteur/compositeur/interprète/producteur/chef d’orchestre cubain Jesús Alejandro “El Niño” Pérez. Grâce à ces expériences, le vocabulaire musical d’Arden s’est développé d’une combinaison transparente d’influences d’Europe, du Moyen-Orient, des Amériques du Nord, Centrale et du Sud, des Caraïbes, du classique et du jazz. Son métier est imprégné d’une grande authenticité de cultures radicalement différentes,
particulièrement du pays de ses ancêtres, l’Arménie, ainsi que de la musique afro-cubaine, méditerranéenne, arabe et
afro-américaine.


En 2008, la musique originale d’Arden Arapyan obtient le Grand Prix GM au Festival International de Jazz de Montréal, ainsi que le premier prix dans le concours Propulsion Jazz en 2007 de la station de radio montréalaise Planète Jazz. En 2011, Arden Arapyan réalise et lance son premier album, intitulé “Vahak”. Il collabore également en tant que claviériste et bassiste avec la formation montréalaise Roads (sous l’étiquette Indica), avec qui il
enregistra et lança leur album “Remember Today” en 2010, avec le réalisateur Scott Moffat, et avec le groupe Tegou avec qui il a fait la première partie du concert de Marc Anthony en 2012 à la Stade Olympique de Montréal. En 2015, il a composé et interprété de la musique entièrement originale pour la production théâtrale de “Le malade Imaginaire” de Molière de la troupe de théâtre Hay Pem. En 2016, Arden Arapyan a reçu la confiance de la production de plusieurs chansons sur l'album posthume de Paul Baghdadlian intitulé "Hishadagner" lancé en 2017.
Dans le livret de cet album, son nom est mentionné comme producteur, arrangeur, pianiste, claviériste, guitariste et bassiste; un témoignage des multiples talents de cet artiste accompli.


Son projet plus récent est de rassembler les forces de son quatuor de jazz et la soprano sensationnelle Sasha Djihanian pour interpréter des pièces tirées des répertoires traditionnel arménien, opéra classique et jazz, de façon fraîche et unique. Avec ce projet, ils ont fait une tournée asiatique en 2017, et ils considèrent des offres pour se produire à travers l'Amérique et le Moyen-Orient en 2018.


À présent, Arden Arapyan enseigne le piano et il est aussi le responsable des ensembles de jazz et de l'Atelier d'initiation au jazz et à l'improvisation dans le cadre des Activités Culturelles de l'Université de Montréal. En 2015, sa propre entreprise, l'Atelier de musique ArtDen, ouvre ses portes. Il continue à travailler en performance sur scène, en enregistrement au studio, en écriture, composition, arrangement et en enseignement de la musique.

GIOVANY ARTEAGA

Giovany Arteaga est né et à grandi à la Havane, Cuba. Ayant rapidement suivi les traces de sont père, grand flutiste cubain, Giovany apprend à jouer le saxophone dès le primaire. Son talent inné,l’amènera à jouer avec l’élite de Cuba et lui permettra, par le fait même, de partir en tournée un peux partout en Amérique. C’est à ce moment, ayant fait un arrêt à Montréal lors d’un festival de jazz, que Giovany tombe sous le charme de cette ville vibrante. Il décide donc à l’âge de 20 ans de s’y installer et de vivre de sa musique.

 

Grâce à sa versatilité, il a eu l’occasion de jouer et d’enregistrer avec plusieurs artistes d’ici et d’ailleurs, tel que; Florence K, Corneil, Oliver Jones, Rwanda Ross, Giovanni Idalgo pour ne nommer que ceux si. Il affirme souvent, avant d’éclater de son rire puissant, que ‘’La musique lui permet de s’exprimer! Mais qu’il n’a pas toujours envie de s’exprimer en Jazz Latin!’’ C’est pourquoi vous le verrez jouez toute sorte de genre: Jazz, Jazz Latin oui! mais également un peu de Blues, Pop, Soul, Funk, etc.

 

Lors de ses spectacles, vous verrez souvent Giovany aller d’un à l’autre de ses Saxophones (Baryton, Tenor, Alto et Soprano) en passant par la flutes, le Ewe, le piano, etc. De plus, lors d’une de ses prestations,vous aurez assurément l’occasion d’être époustouflé par ses solos et improvisations uniques et hors du commun, ne faisant que renchérir sur la qualité d’artiste qu’est Giovany Arteaga.

 

Par les temps qui court, en plus de produire plusieurs artistes, Giovany travail sur un projet personnel. Revenant à ses racines Latines, il vous a récemment offert une nouvelle version Salsa du succès de Bruno Mars ‘’ Just the way you are’’. Restez à l’affut car, dans la prochaine année, il vous réservera beaucoup plus!…

FRÉDÉRIC BOURGEAULT

I'm a paragraph. Click here to add your own text and edit me. It's easy.

ANNE-MARIE KIROUAC

Anne-Marie a son premier coup de cœur pour la percussion à l’été 2001 au contact de la percussion africaine, puis brésilienne. Déterminée à poursuivre son expérience brésilienne, elle séjourne plusieurs mois à Salvador de Bahia et à Rio. Forte d’une formation en percussions latines au Cégep St-Laurent, sa carrière musicale professionnelle prend son envol au Mexique avec Sr Mandril, avec qui elle enregistre un album et offre des dizaines de concerts.

Anne-Marie contribue à la scène québécoise entre autres en cofondant un groupe tout à fait original composé de huit femmes percussionnistes sous le nom de Maloukaï, puis un trio nommé ORO. Elle voyage également avec la musique : France, Émirats Arabes Unis, Nunavut, Sainte-Lucie, Caraïbes, et plusieurs tournées au Canada et aux États-Unis grâce à différents projets.

Parallèlement à la musique, Anne-Marie est depuis 2012 animatrice et chroniqueuse à la radio et à la télé (CIBL, MAtv et maintenant ICI Radio-Canada Première).

S'abonner

Recevez les nouvelles de Micaël Lüssi

  • White Facebook Icon
  • White YouTube Icon

MICAËL LÜSSI

© 2018 NOVA productions